21 avr
2015

Nouvelle émission culturelle à Ici Radio-Canada : Le Pow wow gate!

On demande à la chaîne de télévision publique de changer le nom de leur nouvelle émission

Article rédigé par et classé dans Actualité, Scandales, Télévision

Le terme "Pow wow" est à l'origine utilisé pour désigner un rassemblement entre personnes issues des communautés autochtones. Le fait que la chaîne de télévision publique le réutilise pour désigner un "party" choque chez les autochtones.

Hier, l’auteur-compositeur-interprète de talent et ex-juge à La Voix Pierre Lapointe et l’animatrice Claudine Prévost ont annoncé avec enthousiasme sur le plateau de Pénélope qu’ils animeront l’an prochain une émission de variétés sur les ondes de Ici Radio-Canada.

Le concept de l’émission se concentrera sur quatre invités, tous issus du monde de la musique, qui chaque semaine seront mêlés à une discussion à propos du métier et devront également répondre à des questions embarrassantes. On pourrait donc demander à Isabelle Boulay si elle écoute sa propre musique à la radio ou si Ginette Reno écoute ses pièces pour faire le ménage ou pour faire l’amour. Sur le plateau de Pénélope, les deux animateurs ont confié que, dans le cadre de leur pilote, Pierre Lapointe a lui-même déjà goûté à leur médecine des questions croustillantes.  L’auteur-compositeur-interprète a dû raconter qu’il avait déjà fréquenté un de ses fans par le passé. Toutefois, Lapointe assure qu’il a su “plus tard” que sa fréquentation était également un de ses fans. D’après les extraits du pilote, on peut prévoir que l’émission de Claudine Prévost et de Pierre Lapointe deviendra fort probablement un incontournable.

Toutefois, l’émission n’est même pas encore en ondes qu’elle fait déjà beaucoup parler. L’heure est déjà à la controverse dans le Pow wow. Si le concept est intéressant il ne va sans dire que le titre choisi pour le nouveau “programme” d’Ici Radio-Canada a de quoi en choquer plusieurs. Le terme “Pow wow” est à l’origine utilisé pour désigner un rassemblement entre personnes issues des communautés autochtones. On demande même à la chaîne de télévision publique de renoncer à recycler un terme de leur culture pour le donner à une émission de “party”.

Parmi les indignés, la poète militante écologiste Natasha Kanapé Fontaine, Innu de la communauté de Pessamit sur la Côte-Nord a fait part aux médias de son opposition quant au titre retenu pour l’émission. Elle est catégorique : l’expression “Pow wow” ne devrait servir que pour définir un rassemblement autochtone. Dans une lettre parvenue à Ici Radio-Canada télé, Natasha Kanapé Fontaine écrit : «Je m’oppose donc à toute utilisation de mots ou de constituants des cultures autochtones à des fins commerciales et vides de sens. Les cultures autochtones ainsi que leurs individus doivent être désormais respectés, ainsi que valorisés. Nous prônons la compréhension et l’égalité, moi la première, alors je vous prierai de faire de même».

Plus cinglant encore, on peut lire sur la page Facebook du magazine Peuples visibles : «Au Québec, quand les allochtones parlent de pow-wow, ils pensent généralement à un gros party rassembleur, sans plus. On trouve ça cute. On pense connaître et comprendre le sens du mot. Dans les faits, on étale surtout notre ignorance. L’appropriation culturelle, c’est extraire un seul aspect d’une culture pour le faire sien, sans comprendre la culture dont il est extrait. Et c’est doublement insultant quand ça vient d’une culture en position de domination. Si vous croisez des gens fâchés, vous saurez pourquoi»… Ça a le mérite d’être clair !

D’après nous on nous annoncera bientôt que le titre de l’émission sera changé. Du moins on l’espère. Il serait grand temps que l’on démontre enfin du respect aux peuples autochtones.

 

0CommentezCatégorie(s): Actualité, Scandales, Télévision
Thème(s): ,
Personnalité(s): , , ,
Zone(s) géographique(s):

Laissez un commentaire






Merci de vérifier l'orthographe avant de publier votre commentaire.

Annonceurs

  • Annonceurs

4983string(0) ""