01 jan
2012

Un journaliste de Quebecor insulte Véronique Cloutier sur Twitter

Visiblement, Jorge Contreras n'a pas apprécié le Bye Bye 2011

Article rédigé par et classé dans Scandales, Télévision

Un journaliste de Quebecor ne comprenant pas les rudiments de la netiquette s'est permis d'insulter publiquement Véronique Cloutier sur Twitter parce que celui-ci a trouvé le Bye Bye "nul à chier".

Mise à jour le 2 janvier à 14h00: Finalement M. Contreras a supprimé ses “drunk” tweets”. De son côté, dans un court article de mise-au-point, l’agence QMI se dissocie non seulement des propos de M. Contreras, mais carrément du journaliste:

L’Agence QMI tient à se dissocier complètement de commentaires déplacés et insultants qui ont été tenus à l’égard de l’animatrice Véronique Cloutier, du comédien Louis Morissette et de l’émission Bye Bye 2011 sur le compte Twitter d’un pigiste de l’Agence QMI, dans la nuit du dimanche 1er janvier au lundi 2 janvier.

Jorge Contreras n’est pas un journaliste employé de Quebecor ou de l’Agence QMI: il est un pigiste dont les services sont retenus à l’occasion par l’Agence QMI. Les propos qu’il tient sur Twitter n’engagent que lui et ne représentent pas la position de l’Agence QMI. L’Agence QMI ne peut ni confirmer ni infirmer les affirmations de M. Contreras selon lesquelles il n’est pas l’auteur de ces commentaires, puisque son compte Twitter aurait, selon lui, été piraté.

On ne saura visiblement jamais le fond de l’histoire. Ce qui se passe au chalet restera au chalet.


Mise à jour à 2h30: M. Contreras s’est excusé à Mme Cloutier. Cependant, l’hypothèse du hack, bien que possible, nous semble farfelue. M. Contreras affirme qu’il a laissé son portable ouvert durant 2 jours. Puis, il avance que son Twitter a été hacké. Finalement, il est possible de voir qu’une partie des tweets douteux de M. Contreras ont été rédigés via un iPhone, et une autre partie via le Web.  Conclusion: rien ne nous permet d’affirmer avec certitude qu’il a été effectivement hacké.

Ici M. Contreras défend ses tweets à partir d’un iPhone:

#bb2011 voyons c une simple critique de comment on dépense notre argent. Oui je suis Neoquebecois mais cela ne m empêche de dire la verite

Ici il défend son authenticité et son opinion, toujours via un iPhone:

@guyalepage pk je serais un faux ? Vaut mieux me contacter et avoir mon point de vue tu n'est pas le roi et maître #libertedexpesion
@guyalepage le problème est qu on vie dans une bille de 7 mde personnes qui rapportent bcp grâce aux subventions essayé de faire delà au USA

Puis, finalement, quelques minutes plus tard, toujours via un iPhone, il affirme qu’il vient d’arriver chez lui et que tout est faux:

Oh ! Je viens d'arriver chez nous et je vois cela. Jamais je ne pourrais m 'exprimer delà sorte @514_AM @guyalepage et @CloutierV #respect

Puis, il se déplace visiblement de son iPhone vers son ordinateur, et change soudainement de version.

@CloutierV @guyalepage désolé on haché mon twitter et FB #RT désolé à tous les fans je n'ai même pas le bye bye laissez-moi une chance
ok je suis sur mon laptop bordel jamais au grand jamais je vais critiquer @CloutierV mon ordi est resté ouvert depuis 2 jours on va suivre
@CloutierV @guyalepage je l'ai meme pas vu votre bye bye. Mon mandat est de rapporter des nouvelles d'Amérique Latine. À nouveau je m'excuse

Est-ce vrai? Est-ce faux? Est-ce que M. Contreras a véritablement vu son compte piraté ou est-ce une tentative de retirer ses propos d’une manière élégante? La chronologie de ses tweets et leur publication via le iPhone, puis le web, rendent les conclusions difficiles et remettent du même coup l’hypothèse du hack en question… Bien qu’on voudrait y croire, on a de la difficulté à souscrire à sa version, l’utilisation de ses différents appareils pour tweeter le trahit un peu. En tout cas, on se pose quand même de sérieuses questions. Est-ce que Twitter laisserait trop d’indices?

C’est à suivre!


Le “journaliste” Jorge Contreras, pigiste pour CNN Español, CNNMéxico, Univision, Televisa et, sans oublier plus près de nous, l’Agence QMI de Quebecor, s’en est permis une belle aujourd’hui sur Twitter. Effectivement, visiblement irrité par les sujets traités lors du Bye Bye 2011, celui-ci a décidé d’insulter publiquement le couple de Véronique Cloutier et Louis Morissette, qui font partie de l’équipe de réalisation du Bye Bye 2011.

Il serait difficile de résumer les commentaires de M. Jorge Contreras, alors nous avons bien pris soin de faire une capture d’écran des tweets de ce journaliste . Voici une liste de ses tweets publiés ce soir en même temps que la rediffusion du Bye Bye 2011:

le #bb2/11 nul a chier;; je prefere mes impots ailluer merci @CloutierV van te coucher et remmet l'argent de ton pere
@CloutierV soit honnette arrete de voler l'argent de contribuables et arrete de cacher ton pere, par contre ton chum il est beau
nule nule le #bb2011
pire encore les @CloutierV sont protégé par le père mais je me tais
a chier #bb2011 j'adore L. morrissette cette année il doit aller au lit et penser qu'il a fourré le peuple québécois @CloutierV
n a chier #bb2011 j'adore L. morrissette cette année il doit aller au lit et penser qu'il a fourré le peuple québécois tel qu'il le deconce

Soit dit en passant, M. Jorge Contreras, qui écrit pour des lecteurs québécois, a une très belle opinion du peuple québécois. Disons que la ligne à franchir est courte avant qu’on puisse parler de racisme:

peuple québécois vous êtes nuls avec un produit à la @CloutierV c'est trop marginale et pas drole je ne comprends pas comments ils dorment z
Son veut se demarquer de l'Amérique Latine il faut coacher les @CloutierV et son clan ou le foutre a la porte, ils sont nuls, je ne rie pas

M. Contreras n’aime pas trop que Radio-Canada soit financée par des fonds publics. Il faudrait lui rappeler qu’il est financé parce qu’on le lit dans les journaux:

jamais j'aurais pu m'avancer sur la CBC et son avenir mais je suis d'accord avec PKP qu'elle se trouve un niche et qon vient pas nous voler
putain fermez la cbc si vous etes pour accepter le #bb2011 je ne veux pas payer pour cela, il faudrait qu'on me paye pur accepter de le voir
corruption=radio canada= @CloutierV et louis morrissette
svp est-ce qu'on peut se démarquer et avoir une vraie émission non ridicule @CloutierV putain retournez a l'école ou partez en vraie voyage
@CloutierV tu n'as pas honte de vivre de notre argent? connais-tu le mot professionnel? damn it !
Ca fait 16 minutes que j'écoute le #bb2011 et vraiment c'est plate. Est-ce qu'on peux donner notre $ a autre que les @CloutierV morrissette?

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que notre journaliste en herbe est conservateur:

je suis d'accord avec le gouvernement Harper svp on coupe la #src car le #bb2011 c'est nul a chier @CloutierV c la pire tv que j'ai vu

Qui est Jorge Contreras? M. Contreras serait apparemment co-fondateur de l’agence de contenu Source Médias Communications (on salue la publicité pour cette agence!). Qu’est-ce que Médias Communications? Selon la Fédération Professionnelle des Journalistes du Québec:

L’agence couvre l’actualité au Québec et tout ce qui a trait à l’Amérique latine au Canada. Par exemple, l’imposition récente du visa aux touristes mexicains. Leur travail se fait en trois langues : anglais, espagnol, français, à raison d’un à deux reportages par semaine. Tous les sujets sont traités, sauf les faits divers.1

Vous connaissez sûrement cette graine de journaliste qui se permet de critiquer tout le travail autour du Bye Bye 2011 et qui a écrit des articles ultra populaires concernant l’Amérique Latine tels que:

Rappelons que l’Agence Source Médias traite supposément tous les sujets, sauf les faits divers.

Pour voir l’ensemble des écrits rédigés pour l’Agence QMI de PKP par notre pigiste qui ne semble pas vraiment avoir le peuple québécois en estime, jetez un coup d’oeil ici.

Sur ce, bonne année et nous souhaitons à M. Contreras d’apprendre les règles rudimentaires à respecter dans les réseaux sociaux, ou peut-être bien d’éviter la bouteille avant de se brancher sur Twitter. De petites excuses ne feraient pas de tort non plus!

  1. Voir Quelques agences de contenu québécoises sur FPJQ.org []

20CommentezCatégorie(s): Scandales, Télévision
Thème(s): , , , ,
Personnalité(s): , , ,
Zone(s) géographique(s):

20 commentaires

  1. Commentsnie   |  lundi, 02 janvier 2012 at 1 h 01 min

    En plus de ne pas avoir de respect, il travaille comme journaliste mais il n’arrive pas à écrire dans un français acceptable, il y a une multitude de fautes dans ses twits. Je sais bien que beaucoup de gens ne font pas nécessairement attention à cela lorsqu’ils écrivent sur twitter mais, pour un journaliste, je trouve que ça manque de professionnalisme et que ça nuit à sa crédibilité (qui est déjà entachée par ses propos).

  2. CommentsSandra Wells   |  lundi, 02 janvier 2012 at 1 h 02 min

    Pour un journaliste, il fait une faute d’orthographe à tous les deux mots, j’espère qu’il a un logiciel d’auto-correction !!!

  3. Commentschristophe   |  lundi, 02 janvier 2012 at 1 h 48 min

    Il s’est fait pirater son compte twitter personnel.

    Vous auriez peut être du vérifier vos sources avant d’écrire un article visant le sensationnel et en employant un ton accusateur et non respectueux.

  4. Commentsphil   |  lundi, 02 janvier 2012 at 1 h 49 min

    Voyons donc, et vous etes mieux dans vos commentaires “journaliste pas de classe” ca cèest du vrai journalisme les amis, vous etes allez au fons des choses et vous avez rapportes la verite!!
    bravo, Clap Clap Clap

  5. CommentsDave L.   |  lundi, 02 janvier 2012 at 2 h 46 min

    @Christophe:
    Voyez notre dernière mise à jour au sujet du possible compte hacké de M. Contreras. Mettons qu’on a quelques raisons de croire que son histoire n’est pas claire.

    @Phil: notre commentaire est nuancé, imaginez-vous qu’il existe des synonymes pas mal plus méchants que “pas de classe”.

  6. CommentsJF Poitras   |  lundi, 02 janvier 2012 at 3 h 13 min

    Qui est cette Audrey qui fait un multitude d’articles à potins sur Occupation Double mais décide, sans raisons visibles, d’écrire un article bidon sur un journaliste peu connu qui aurait ou n’aurait pas dit des mots méchants sur Véro Cloutier à propos du Bye Bye 2011 ? Tu parles de professionalisme chez les journalistes, mais tu manques de voir le ton ironique que cela donne à cet article qui ne fait pas de sens à mes yeux ! C’est qui Audrey ?

  7. Commentschristian   |  lundi, 02 janvier 2012 at 4 h 00 min

    Répondre à des tweets irrespectueux (vrais ou faux) par un article sensationnel et tout aussi irrespectueux… qui est vraiment “pas de classe”?

  8. CommentsAriane   |  lundi, 02 janvier 2012 at 7 h 26 min

    Ben voyons, vous vous êtes fait avoir…c’est pas lui qui àécrit ça. Il s’est fait piraté, on devine bien. C,est rempli de fautes. Un ou une petite drôle, qui n’a rien à faire, que de faire des conneries de la sorte.
    Voyons ouvront les yeux.

  9. CommentsStéphane Gauthier   |  lundi, 02 janvier 2012 at 9 h 19 min

    On ne saura jamais si c’est lui ou pas qui a écrit les insultes. Cependant, comme les employés à la rédaction de Québécor ne sont pas tenus à respecter les règles d’éthique journalistiques (Québécor ne fait pas partie du Conseil de presse), il ne serait pas étonnant que certains “rédacteurs d’articles”, je n’ose pas utiliser le mot “journalistes”, dépassent les critères de bon goût, du respect des gens et de celui de la langue française.

    N’est pas journaliste qui veut…

  10. Commentscaroly   |  lundi, 02 janvier 2012 at 10 h 55 min

    Moi j’ai écouté le bye-bye avec mon fils, c’étais son 1er , il a 15 ans et nous avons passé la soirée a rire , c’était magique , le voir rire comme ça avec moi , c’étais comme gagner un gros lot , merci a toute l’équipe ,un souvenir qui me resteras gravé dans le coeur !!!

  11. CommentsAdam Rivet   |  lundi, 02 janvier 2012 at 13 h 00 min

    Ce n’est pas le vrai Jorge Contreras, son compte Twitter est @jorgecontrerasN, celui qui a écrit ça est un troll

    http://www.flickr.com/photos/adamrvt/6621353009/in/photostream/lightbox/

  12. CommentsDave L.   |  lundi, 02 janvier 2012 at 13 h 56 min

    À ceux qui croient qu’il ne s’agit pas du bon Jorge Contreras, qui critiquent Quebecor ou qui ne sont pas d’accord avec nous, peu importe, sachez que l’Agence QMI vient de se dissocier de M. Contreras dans un article. http://lejournaldemontreal.canoe.ca/journaldemontreal/actualites/national/archives/2012/01/20120102-133631.html

  13. CommentsEve   |  mardi, 03 janvier 2012 at 3 h 51 min

    Que ce soit vrai ou non, vous invitez le monde a “partager leur amour” sur le twitter et le facebook du gars!!?? Franchement, vous incitez le monde à aller l’intimider! et en plus, vous les inciter a aller écrire à son employeur pour qu’il perde son job? Ouais belle façon de descendre quelqu’un, vous avez des bonnes solutions, vous avez quel age au fait?

  14. CommentsUn autre cas de dérape sur Twitter – Jorge Contreras, pigiste à l’agence QMI « L'aventure   |  mardi, 03 janvier 2012 at 10 h 06 min

    […] Mais dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, un pigiste de l’agence QMI, Jorge Contreras, ne s’est pas contenté sur Twitter de mentionner qu’il trouvait le Bye Bye “nul à chier” mais s’est mis également à insulter publiquement Véronique Cloutier. Vous pouvez voir les tweets ici […]

  15. CommentsRoberto Mas   |  mardi, 03 janvier 2012 at 11 h 41 min

    Complétement ridicule votre article. Je connais personnellement Jorge et laissez moi vous confirmer qu’il connaît très très biens les rudiments de la netiquette. Il est pas mal plus intègre que cela et je trouve vraiment pitoyable de votre part d’essayer de ruiner la carrière d’un journaliste sans avoir une preuve véritable de sa culpabilité. Depuis votre article il se fait traiter de tous les noms, il s’est même fait dire de retourner dans son pays quand sa place est plus ici que la votre. Contrairement a ce que vous faites, il ne dénigre pas les autres et contribue au développement culturel de ce pays. Si on retourne a ces supposé messages, ça ne prend pas la tête a Papineau pour voir que le Français utilisé n’est pas du tout le siens. De toute façon l’agence a fait ces vérifications déjà et il à été disculpé de toutes accusations. C’est aussi normal que L’Agence QMI tient à se dissocier complètement de ces propos. Si tu sais lire entre les lignes ça veux dire qu’ils ont d’autres chats a fouetter que de perdre leur temps a répondre a vos accusations quand eux ont déjà fait leur devoir et savent ce qui s’est réellement passé. Donc comme je disait plus haut je trouve cela vraiment pitoyable que pour obtenir quelques visites de plus sur votre site, vous tentiez de ruiner la carrière et la vie d’un être humain. VOUS êtes celui qui devrait lui offrir vos excuses.

  16. CommentsDave L.   |  mardi, 03 janvier 2012 at 12 h 15 min

    Bonjour M. Mas,
    Nous n’avons aucunement souhaité ruiner la carrière de ce journaliste, ça serait nous accorder beaucoup trop d’importance. Il est vrai qu’on a invité les gens à lui partager leur mécontentement mais jamais de l’insulter. Nous avons nuancé l’article et expliqué pourquoi nous ne croyons pas particulièrement à la thèse du hack. Sérieusement, qui piraterait le compte Twitter d’un journaliste inconnu qui avait 200 abonnés? Des histoires de “comptes hackés”, ça se peut et ça existe quand on s’appelle Britney Spears, Lady Gaga ou Barack Obama.

    Vous dites “Depuis votre article, il se fait traiter de tous les noms”. Correction: depuis qu’il a publié ces tweets, il se fait traiter de tous les noms. Les gens sont autonomes et n’ont pas besoin de se faire dire quoi faire pour réagir, soit dit en passant par un site relativement méconnu. Qui plus est, pour un journaliste qui connait la netiquette, il a très mal géré la situation, ça lui a pris près de 24h pour supprimer ses tweets, et une partie de sa défense apparaissait assez incohérente. Pour un journaliste, c’est inquiétant de voir que cela lui a pris 24 heures pour supprimer ces tweets.

    En effet le français utilisé est douteux, comme celui utilisé par la suite pour se défendre. Était-il en état d’ébriété quand il a écrit ses tweets? Ça aussi, ça pourrait expliquer un mauvais français. On ne dit pas qu’il l’était, mais au niveau des théories, elle est au moins aussi valable que celle du hack.

    On doit dire qu’on était assez outré de lire les tweets et que cet article a été rédigé dans cet optique. On a beaucoup aimé le Bye bye, certes, mais qu’on n’aime ou pas, Mme Cloutier ne méritait pas de se faire salir de la sorte.

    Pour finir, s’il avait fallu qu’on écrive cet article pour obtenir des visites, on ne l’aurait jamais écrit, car au moment où il a été publié et au moment où on l’a partagé, on était loin de se douter que les gens allaient se le passer aussi rapidement.

    Il y aura toujours des personnes mécontentes, mais personnellement je crois que M. Contreras n’a pas eu besoin de nous pour perdre en crédibilité. Nous ne désirions pas attaquer sa personne, mais plutôt dénoncer la situation étant donné sa fonction de journaliste.

    Ceci dit, si M. Contreras continue à recevoir des insultes nous ne sommes pas responsable. Par contre, nous allons supprimer le passage où on invite les gens à lui partager leur amour. On n’approuve pas plus les gens qui insultent M. Contreras gratuitement, que les tweets qui ont été publiés sous son compte. Cette histoire est peut-être allée trop loin, et il est inutile que celui-ci soit pourchassé à répétition. Mais encore une fois, dites-vous que ce sont les tweets de M. Contreras qui lui ont valu cette pluie d’insultes (qui a d’ailleurs commencé avant qu’on publie notre texte).

    Bonne fin de journée!

  17. CommentsJulie   |  mardi, 03 janvier 2012 at 12 h 26 min

    Je suis entièrement d’accord avec Roberto.
    Je savais dès le début que ce n’était pas Jorge qui avait écrit cela!
    Faudrait vérifier la nature de vos sources avant de les publier et faire du tort à des personnes.

  18. CommentsDave L.   |  mardi, 03 janvier 2012 at 12 h 39 min

    C’est la dernière fois que nous répondrons à un commentaire à ce sujet. À date, on a donné plus d’explications que M. Contreras lui-même!! Mme Julie, nous avons vérifié nos “sources” avant de publier. Tout d’abord la source était le compte Twitter d’un journaliste, difficile d’être plus à la source que ça. Puis, nous avons fait des recherches sur qui était M. Contreras (la preuve est dans l’article même!). Si nous avions publier cet article en 5 minutes dans l’optique uniquement de faire du tort, ça se verrait.

    Non au contraire, nous avons lu et relu avant de publier. On a comparé son compte Twitter à son compte Google+ et Facebook pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un fake. Nous sommes allés voir le travail de M. Contreras, nous nous sommes informés sur son agence de contenu pour présenter le journaliste. Nous ne nous sommes pas contenté de reprendre bêtement ses tweets sans les mettre en contexte non plus.

    Vous auriez voulu qu’on fasse quoi devant des tweets aussi haineux? On a attendu quelques heures et il ne les avait toujours pas effacés. Même le lendemain, ils étaient encore là! Ses explications étaient bancales. Durant tout ce temps, pas vous, ni même M. Mas, ni personne qui le connait ne se sont manifestés pour prendre sa défense.

    On a vraiment été dégouté par ce qu’on a lu. À ce moment, ça méritait amplement qu’on en parle et qu’on dénonce ça. On trouvait que ça avait pas de classe, alors on l’a écrit. Depuis, sur tous ceux qui ont pris connaissance de ce scandale à nature twiterrienne, ce sont 5 ou 6 personnes qui ont jugé que nous avons eu des propos durs à l’égard de M. Contreras (par “dur”, on entend qu’on a utilisé le terme “pas de classe”, “porter plainte à son employeur” et “manifestez votre amour”). On les a donc retirés de l’article même si on pense toujours que ces tweets n’avaient pas de classe.

  19. CommentsBye Bye 2011 et insultes à Véronique Cloutier: Jorge Contreras s’explique via communiqué - Potins.QC   |  mardi, 03 janvier 2012 at 18 h 38 min

    […] C’était le scandale du Bye Bye 2011 de cette année. Durant la rediffusion du Bye Bye le 1er janvier dernier, des grossièretés navrantes ont été écrites et publiées via le compte Twitter d’un journaliste qui travaille à la pige à l’occasion pour Quebecor. On évitera de répéter l’histoire, vous pouvez tout lire ici. […]

  20. CommentsLa manifestation des étudiants nus : une journaliste de The Gazette humilie les participants - P501 NEWS - CANADA | P501 NEWS – CANADA   |  vendredi, 04 mai 2012 at 15 h 48 min

    […] vous travaillez pour un grand média. Le journaliste américain Nir Rosen et, plus près de nous, Jorge Contreras et Maxime Roberge ont appris cette leçon à la dure, perdant, dans le premier cas du prestige, […]

Annonceurs

  • Annonceurs

Galerie photos des vedettes