17 août
2011

Jacques Languirand suspendu par Radio-Canada pour un faux pas en 40 ans de carrière

La 41e saison de Par 4 chemins à la Première Chaîne verra-t-elle le jour?

Article rédigé par et classé dans Radio, Scandales

Lundi dernier, alors que la Première Chaîne de Radio-Canada présentait sa grille horaire pour la rentrée, Jacques Languirand aurait été offusqué de ne pas avoir été invité à prendre la parole durant la présentation. Il a donc envoyé paître publiquement ceux qui ne l'ont pas invité à prendre la parole lors du dévoilement de la programmation.

Pour les plus jeunes, le nom de Jacques Languirand ne dit pas nécessairement grand chose à leurs esprits. En une phrase, monsieur Languirand est un dramaturge, un écrivain,  un animateur de télévision, un comédien, un journaliste, un réalisateur, un metteur en scène, un professeur ainsi qu’un producteur québécois. Mais il est également un animateur de radio. Ou du moins, il l’était.

Monsieur Jacques Languirand, avec ses 80 ans, est imposant par sa connaissance et attachant par son amour de comprendre le monde dans lequel on vit mais surtout de partager tout l’immense savoir contenu en lui (un vrai wikipédia humain) envers autrui. Le vieil homme à l’esprit toujours autant vif et le coeur toujours aussi jeune allait entamer sa 41ème saison à la barre de son émission de radio à la Première Chaîne de Radio-Canada, Par 4 chemins. Toutefois, un écart de conduite de la part de monsieur Languirand pourrait bien avoir cloué le cercueil de cette traditionnelle émission de radio.

Lundi dernier, alors que la Première Chaîne de Radio-Canada présentait sa grille horaire pour la rentrée, Jacques Languirand aurait été offusqué de ne pas avoir été invité à prendre la parole durant la présentation. Celui-ci effectue donc le seul faux-pas de sa longue très longue carrière, c’est-à-dire envoyer paître publiquement ceux qui ne l’ont pas invité à prendre la parole lors du dévoilement de la programmation. Le reste de l’histoire se rapporte comme suit : alors que tout le monde était en train de prendre un cocktail, monsieur Languirand aurait attiré l’attention comme ceci…

Jacques Languirand: « Chut… Mes amis… Écoutez-moi… Un instant… Votre attention s’il vous plaît… Je viens de trouver les trois imbéciles qui ont monté ce système-là et qui ont oublié de me mettre sur ce plateau alors que, cette année, j’entreprends la 41ème saison de mon émission,Par 4 chemins. Bande de cons! Pouvez-vous dire “Hou” à ces gens-là s’il vous plaît? Houououou! Merci beaucoup. Et vous, vous pouvez vous le mettre dans le cul.»

Certains diront que c’est une crise d’égo et que c’est inacceptable de la part d’une personnalité publique d’agir ainsi. D’autres diront que le geste, certes, n’était pas le plus glorieux dans la carrière de l’intellectuel qu’est Languirand mais que sa suspension est vraiment déplorable. Mais le public, qu’en pense-t-il réellement ?

Alors que certains (comme la Clique) diront que cette nouvelle touche moins de dix personnes, vous serez étonnés de constater qu’au-dessus de cinq milles personnes se sont jointes à un groupe Facebook pour supporter Jacques Languirand. Des dizaines et des dizaines de témoignages touchants se retrouvent sur la page. Des gens qui sont consternés de voir qu’on traite ainsi un homme âgé doté d’un don fantastique pour intéresser les gens en les cultivant. Des jeunes et des moins jeunes qui sont outrés de voir qu’on “tire la plogue” sur 40 ans de succès dans la petite histoire de la radio québécoise. À notre avis, il est bien normal de faire des erreurs, nous en faisons tous. Assez difficile de passer plus blanc que blanc lorsqu’on est une personnalité publique. Tant qu’à nous, Radio-Canada aurait dû justement donner la parole à ses vétérans comme monsieur Languirand qui établi probablement un record pour être en ondes depuis si longtemps… Surtout aujourd’hui alors que rien ne fait long feu longtemps.

Pour ce qui est du retour à la barre de Jacques Languirand et de son émission Par 4 chemins, rien n’est moins certain. En effet, Radio-Canada étudiera le dossier avant de porter une décision définitive.

À ce sujet, Nathalie Petrowski ce matin écrivait quelque chose qui décrit assez bien ce que l’on en pense :

Euh… un dossier? Pour quoi faire? Le gars n’a tué personne. Il a insulté trois employés des communications. Point. Faut-il vraiment faire une enquête criminelle, un rapport au Ministère et, pourquoi pas, une commission parlementaire? Franchement (…) Oui, il a envoyé un bien mauvais message à tous ceux pour qui il est un modèle de pérennité et la preuve vivante et parlante qu’on peut encore être pertinent à 80 ans, âge où la société condamne les gens à ne rien faire d’autre que de se bercer et de manger mou.

Dehors le vieux fou. Triste, très triste. En espérant que nous n’avons pas fini de l’entendre !

0CommentezCatégorie(s): Radio, Scandales
Thème(s): , , ,
Personnalité(s):
Zone(s) géographique(s):

Laissez un commentaire






Merci de vérifier l'orthographe avant de publier votre commentaire.

Annonceurs

  • Annonceurs

Galerie photos en lien avec ce sujet